Pages

14.1.15

All i want for Sri Lanka is

cette combi-short Billabong Women !
 photo Billabong__3991_Coral_Romper_zps183a68e0.jpg Je pars dans un peu moins de 48 heures, il va faire beau, il va faire chaud. Il y aura la montagne, l'Adam's Peak bien sur mais aussi la plage, l'océan. J'ai envie de choses légères, pratiques et de couleurs lumineuses. J'ai envie de cette combi-short légère, pratique et lumineuse. Le genre de choses qu'on enfile le matin au réveil par-dessus un maillot de bain et qu'on ne quitte pour ne garder que le maillot de bain.
J'apporte peu de vêtements dans ma valise: des débardeurs en cotons, des shorts confortables et rien de vraiment ostentatoires. Je tiens vraiment à respecter les bienséances et usages locaux, même si je sais que mes yeux curieux et mes cheveux blonds ne passeront pas forcément inaperçus.
J''avoue malgré tout craquer complètement sur cette petite chose...

6.1.15

Snake

 photo 1-stansmithsnake_adidas_chaussetteslurex_zpscb7da13f.jpg La Stan Smith, j'étais passée compl!ètement à côté pendant mes années d'adolescente lui préférant des chaussures de skate DC shoes ou Etnies. Retard depuis rattrapé car après la version verte originale, j'ai craqué sur sa déclinaison snake noir que je trouve archi chic.
Combien de temps vous croyez avant que leur petite soeur leopard trouve le chemin de mes pieds ?
A très vite ici en look, en beauté et en conseils de surfeuse (d'ailleurs à ce sujet, je vous conseille, si ce n'est pas déjà fait, de lire l'article de Garance Doré sur son apprentissage du surf. Si juste, si drôle et si motivant, j'adore sa façon d'analyser et de raconter son quotidien). 
 photo 2-stansmithsnake_adidas_chaussetteslurex_zps0a312af6.jpg  photo 3-stansmithsnake_adidas_chaussetteslurex_zps6e2058c0.jpg  photo 4-perfecto_zara_cuir_teeshirtgap_zpsb31a7a84.jpg  photo 4-stansmithsnake_adidas_chaussetteslurex_zps5ea461fe.jpg  photo 5-stansmithsnake_adidas_chaussetteslurex_zpsf8ddbcff.jpg  photo 6-stansmithsnake_adidas_chaussetteslurex_zps800e9942.jpg
- Stan Smith Snake, Adidas via Courir - Pantalon et perfecto Zara - Tee-shirt Gap - Chaussettes lurex, H&M -
- visage sans cernes, cherche encore -

1.1.15

Merci 2014 !

Voilà, on y est le premier jour d'une nouvelle année. J'aime beaucoup ces moments symboliquement très forts, ces débuts d'année où l'on se permet de rêver à tout. Ces élans d'optimisme qui font du bien. 
J'ai profité de quelques jours de vacances loin de Paris pour me poser un peu et faire le bilan de cette année qui s'est écoulée. Une petite introspection couchée ici, même si je ne suis pas très forte à cet exercice. 
Je n'ai pas vraiment l'habitude de parler de moi sur ce blog, je me montre beaucoup (ah bon ?) mais me dévoile pourtant peu.
Une première en 2015 pour parler de 2014.
 photo bretagne-hiver-ocean_food_zpsfd0186da.jpg 2014, une année coupée en 2 comme 2 morceaux bien distincts que rien ou presque ne semble lier. Les sensations sont nouvelles et les 12 mois passés me paraissent appartenir à des époques différentes. J'ai choisi de ne garder en mémoire que les 6 derniers mois. Je suis une autruche et il m'est difficile d'affronter les situations compliquées et le premier semestre de l'année 2014, même s'il a apporté son petit bouquet d'événements magiques (je ne suis pas sure de l'avoir mentionné ici, mais j'ai été en charge de la rédaction du hors-série féminin de Surf Session en avril dernier et depuis je travaille régulièrement avec eux et rien que le dire me procure un très grand sentiment de fierté) me laisse un goût amer et une sensation d'inconfort quand j'y repense (et aussi une blessure au pied qui ne guérit toujours pas convenablement). 
De janvier à aujourd'hui, 2014 a donc été une année inattendue qui ne ressemble ni même de loin, aux minces projections que je pouvais avoir; je me demande si je vais continuer à établir la liste des choses à faire que je note consciencieusement chaque année. C'est une petite habitude que j'ai depuis le lycée et dans laquelle j'ajoute des choses plus ou moins saugrenues (embrasser ce garçon, découvrir tel pays, ajouter cette paire de chaussures Acne ou Balenciaga à mon dressing) (svp, ne me jugez pas) (car oui je sais, avoir une paire de chaussures Acne ou Balenciaga n'est pas l'objectif final d'une année). (Mais le garçon en question était vraiment très, très beau). Cette année, j'ai coché peu de cases de cette bucket-list et pourtant j'ai l'impression d'avoir abattu des tas de murs, accompli des choses pas toujours matérialisables ou transcriptibles. 
Est-ce que ce serait pas plutôt ça l'important ?
J'ai beaucoup grandi, énormément appris cette année, j'ai pleuré et ri à en pleurer. Je n'ai pas vraiment aimé un garçon (bien que mon estomac se soit noué, mon esprit troublé et j'ai senti arriver, là tout proche, ces battements d'ailes dans le bas du ventre) mais d'amitiés et des nouveaux projets je suis tombée folle amoureuse. On peut se nourrir de ça je crois.
Je suis de ces personnes qui ont du mal à trouver leur place, un peu comme un nouveau meuble dont on ne sait que faire. J'ai tendance à me sentir toujours de trop ou pas à la hauteur. Cette année, j'ai l'impression d'avoir réussi à trouver la place à occuper dans cette grande pièce.
 photo bretagne_ocean_hiver_sunset_morbihan_zps33ac96df.jpg Il y a eu et il restera j'espère, les gens bienveillants qui me font gagner en confiance, ils se reconnaitront. L'un de mes plus gros défauts semble-t-il, est mon manque de confiance en moi (ça et mon insatisfaction permanente, et mes bouderies dignes d'une enfant de 3 ans- même ma nièce ne boude pas autant- et mes réactions bizarres quand je bois trop de champagne l'estomac vide aussi)(qu'on me dit, moi je ne me souviens pas). 
L'une des raisons principales de ce changement ? Un nouveau job et un quotidien qui s'en voit bouleversé... pour le meilleur. Je n'aurais pas pensé. Je fonctionne à l'affect, je suis une éponge à émotions, archi-dure, froide souvent mais aussi hyper sensible. Pas franchement carriériste, je privilégie mes rapports avec mes collègues, mes supérieurs. Je suis bien au travail si je suis bien avec les gens qui m'entourent au travail... et je n'ai jamais été aussi bien entourée. 
Je signe d'ailleurs mon CDI à mon retour des 'vacances du Père Noël' (copyright, ma nièce, ce petit être merveilleux qui me rend si fière, si heureuse, meilleure également en sa compagnie. Cet enfant sera je crois le positif pour chaque année écoulée). 
Rapidement par ici aussi, je prévois un peu de changement, pas grand chose mais plus de 'brèves', de moments de vie je dirais, un peu moins de look peut-être ou en tout cas un peu plus de moi si le temps me le permet. 
Car cette année si j'ai bien appris une chose est de lâcher prise; lâcher prise sur la bouffe, le sport, les gens, mes to-do list, et même mes heures de sommeil. Saisir chaque moment, chaque occasion de m'amuser, d'aller à la rencontre des autres, simplement accepter que tout aille pour le mieux. ça semble si consensuel ou attendu dit comme ça, mais croyez-moi ça n'a jamais été une chose évidente.
J'ai appris également ces derniers mois à me détacher du regard des autres, m'ouvrir à ces mêmes autres, communiquer et affronter ces situations parfois difficiles (l'autruche commence à lever la tête). 2014 ou l'année de l'apprentissage de moi-même. Evidemment, rien n'est encore acquis et j'ai des rechutes de confiance, des moments où je me plonge dans le mutisme, incapable de gérer ce que j'ai à dire et ce que je ressens. Rome ne s'est pas construite en un jour (ni même Paris ou Buenos Aires ; Oh Buenos Aires !). 
Bref, 2014 l'année où je suis bien dans mes pompes (Acne ou Balenciaga ?).
Mes projets sont arrêtés à la fin du mois de janvier (je pars au Sri Lanka, surfer un peu, découvrir beaucoup) et je ne sais pas qu'attendre de 2015. J'ai dit : j'arrête les listes et les projections (j'ai quand même annoté dans un brouillon gmail que je voulais courir à Central Park et découvrir la Corse, déménager aussi peut-être). Quelqu'un qui part plusieurs mois au brésil en février m'a demandé il y a quelques jours de le rejoindre. Lorsque je lui ai fait remarquer quelle chance il avait, il a rétorqué que ça ne tenait qu'à moi de saisir cette chance. J'ai réfléchi quelques secondes et répondu que j'aime la vie que je mène en ce moment et que je ne voulais pas en changer. Alors c'est tout ce dont j'ai envie pour cette nouvelle année je crois. 

A mon tour, je vous souhaite que 2015 vous apporte tout ce que vous désirez, qu'elle vous soit douce comme un samedi matin sous la couette et joyeuse comme un dîner entre amis que vous chérissez. 

Les photos qui illustrent ce billet ont été prises pendant mes quelques jours plein de douceurs, de longues balades, de chocolat blanc aux éclats de coco et de matinées sous la couette dans ma Bretagne natale qui nous a offert, une fois de plus, son plus beau spectacle. 

29.12.14

Old Skool

 photo 1-juperayeacutee_pulllainebleu_manteau_vans_oldskool_zps7dbfdbb1.jpg Des mois que je n'avais pas porté de jupe. Finalement je crois, je n'aime ça que l'été, jambes nues, pas encombrée par une paire de collants qui s'ils ne glissent pas, se filent (je suis la maladresse).
Que m'est-il arrivé ce jour là ? Je ne sais pas; l'envie d'y associer mon nouveau pull en laine venant tour droit de chez COS (mon fournisseur officiel !) sans doute.
Finalement, le collant n'a pas glissé, ne s'est pas filé. Je vais donc peut-être en porter plus souvent.

ps: en presque exclu ma nouvelle coupe de cheveux (et ma couleur 'brousse' ratée - l'idée à l'origine était d'être blonde platine... c'est un échec, je suis orange; espérons que les shampoings violets et les vacances au Sri Lanka corrigeront le résultat).
 photo 5-juperayeacutee_pulllainebleu_manteau_zps85e4b797.jpg  photo 3-juperayeacutee_pulllainebleu_manteau_vans_oldskool_zps9c305ac9.jpg  photo 4-juperayeacutee_pulllainebleu_manteau_vans_oldskool_zps30944d2e.jpg  photo 2-juperayeacutee_pulllainebleu_manteau_vans_oldskool_zps3f84900d.jpg  photo 6-juperayeacutee_pulllainebleu_manteau_vans_oldskool_zps8c30cdd0.jpg  photo 7-vans_oldskool_noir_zpse8662bda.jpg
- Jupe H&M - Pull Cos - Manteau laine, Mango Premium - Vans Old Skool -

22.12.14

Yellow boots

 photo 1-Timberland_yellowboots_manteaugris_mango-bonnetcachemire_zps1a02ebc6.jpgCa fait pas mal de temps que je ne suis pas venue par ici, la faute au temps qui manque justement et à une fin d'année qui est passée à une vitesse grand V. C'est une bonne chose et 2014 va se terminer avec de belles perspectives et s'ouvrir sur une année 2015 pleine de nouveautés et de projets (mais je vous en parle très vite; il y aura du nouveau par ici aussi).
En tout cas, elle continue et continuera toujours avec aussi peu de féminité de mon côté (quoique j'ai promis à ma chère maman de porter des talons pour le réveillon). Les Yellow Boots de Timberland, forcément je crois, je ne pouvais passer à côté. Massives, un brin lourdes mais aussi classiques, intemporelles et archi-confort, évidemment j'adore !
Si je ne reviens pas par ici avant le Noël, je vous souhaite d'excellents fêtes entourées de vos proches et de ceux que vous aimez. 
 photo 2-Timberland_yellowboots_manteaugris_mango-bonnetcachemire_zps0c17cd18.jpg  photo 3-Timberland_yellowboots_manteaugris_mango-bonnetcachemire_zps06d58073.jpg  photo 4-timberland_yellowboots_manteaugris_mango-bonnetcachemire_zps841c2898.jpg  photo 5-bonnetgriscachemire-manteaugrislainemango_zps02231e89.jpg  photo 5-Timberland_yellowboots_manteaugris_mango-bonnetcachemire_zpscd2844b6.jpg  photo 6-Timberland_yellowboots_manteaugris_mango-bonnetcachemire_zps82960fbf.jpg  photo 7-Timberland_yellowboots_manteaugris_mango-bonnetcachemire_zps4647d56f.jpg  photo 8-Timberland_yellowboots_manteaugris_mango-bonnetcachemire_zps99887111.jpg
- Yellow Boots Timberland via courir - Jean et bonnet h&m - Pull American Apparel - Manteau Mango -