Pages

1.9.14

Authentic

 photo 1-1-vansleathergoldrose_roseanna_monoprix_zps913ec86d.jpg Si je devais reprendre les bancs de la fac, c'est cette tenue que j'aurais choisie : encore un peu d'été avec cette jupe fleurie issue de la collaboration entre Roseanna et Monoprix et puis mon perfecto Zara que j'ai du mal à quitter... été comme hiver.
Aux pieds, LA paire de Vans ! Mon obsession obsédante et beaucoup trop agaçante pour mon entourage. C'est ma grande copine Amel qui me les a dénichées et ce sont (aujourd'hui) mes favorites de ma collection que ne fait que s'allonger. 
A la place de la fac cependant, c'est au bureau que je porte cette tenue... mais la rentrée pour moi a eu lieu il y a déjà bien longtemps.

Bonne journée à toutes et bonne reprise !
 photo 2-vansleathergoldrose_roseanna_monoprix_zps3e740719.jpg  photo 3-vansleathergoldrose_roseanna_monoprix_zpsa1729010.jpg  photo 4-vansleathergoldrose_roseanna_monoprix_zps055e2c99.jpg  photo 5-vansleathergoldrose_roseanna_monoprix_zpsb2bdc5f1.jpg  photo 6-vansleathergoldrose_roseanna_monoprix_zpse1450256.jpg  photo 7-vansleathergoldrose_roseanna_monoprix_zpsd9f0e570.jpg
- Jupe Monoprix x Roseanna (soldes été 2014) - Perfecto Zara - Top Ba&sh - Pochette New Look - Vans Authentic Gold Rose Leather- Collier Une à Une - Bague Scarabée Cécile Pic -

31.8.14

L'amie du petit-déjeuner

 photo 1-recette-chia-petitdeacutejeuner_zps815f7940.jpg Si il ne devait rester qu'un repas dans ma journée, je garderais sans la moindre hésitation le petit-déjeuner (ou alors je ferais du dîner un petit-déjeuner, et du déjeuner un petit-déjeuner aussi). Je n'ai pas toujours le temps d'en faire un véritable moment repas. La semaine, j'avale quelques fruits avec un yaourt au soja et une poignée de flocons d'avoine avant de partir toujours un peu en retard au bureau. Le week-end, j'aime prendre le temps de le préparer pendant que je bois un thé extra-large au lait d'amande (j'ai quelques manies).
Je suis dans une phase porridge/gruau. J'aime leurs textures onctueuses, un brin régressives et puis, c'est si facile à faire. Quand j'y pense, le rituel du week-end peut même devenir un super petit-déjeuner de la semaine, notamment après un footing matinal, parfait pour recharger les batteries.
Le porridge idéal, je le prépare avec des flocons d'avoine et des graines de chia*, LE superaliment archi-tendance depuis quelques années. Il est rempli en oméga 3, riche en fibre et plein de protéines. Au contact du liquide, ses graines deviennent gélatineuses, pour un goût relativement neutre. Je mélange environ 1/4 de tasse de graines de chia avec autant de flocons d'avoine, un yaourt Sojasun Velours à la Vanille (c'est nouveau je crois et c'est délicieux)(mais un yaourt au soja classique c'est très bien aussi) et 1 tasse de lait d'avoine. Je couvre et laisse gonfler toute une nuit au frais.
Pour apporter d'avantage de goût, un peu de couleurs et pour respecter le fameux message santé (mangez 5 fruits et légumes par jour), je prépare une petite purée de fruits à mélanger au gruau. (ici, framboises et myrtilles fraiches que je passe au mixeur). J'adore et j'ai vraiment l'impression de me faire du bien en mangeant ça.

C'est quand le week-end déjà ?
 photo 2-recettechiapetit-deacutejeuner-vertus_zpse08fd0ef.jpg  photo 3-chia-recette-petitdeacutejeuner_zps22a6e7a4.jpg * Disponible dans toutes les boutiques bios.

27.8.14

Caméléon

 photo 1-robeheimstone-chaussurestalons_zpsb023bd56.jpg Les mariages c'est à la fois, ce que j'aime le plus et ce qui me tracasse beaucoup malgré tout. La raison ? L'angoisse de trouver la tenue adéquate.
J'aime les achats malins, utiles, les pièces que je pourrai reporter, individuellement ou remixer. Je porte peu de talons, collectionne les Vans et les chemises boyfriends... pas franchement la tenue idéale pour un mariage.
L'année dernière, j'avais craqué sur cette robe Heimstone que j'avais porté pour les 50 ans de ma maman. C'était l'été, il faisait beau, j'étais bronzée.
Depuis je l'ai mise 3 fois (dont une pour un dîner à l'Orangerie du château de Versailles, l'autre à Los Angeles, chaussée d'une paire de vans, il fallait bien au moins une fois, et il y a 3 semaines, au Portugal pour un mariage justement). En résumé, très peu. Surtout pas assez... et la portais mieux il y a un an, ça ne fait aucun doute. Peu importe, je l'adore et j'aime malgré ses détails très forts et sa longueur (très courte on est d'accord), son côté caméléon.
 photo 2-robeheimstone-tatouagebras_zps16b8f40c.jpg  photo 5-mariage-deco-peacutetale-fleur_zps1bea005e.jpg  photo 4-1-robeheimstone-chaussurestalons_zps2b37f89e.jpg  photo 3-mariage-deco-lampes_zps0b1943da.jpg  photo 6-chaussuresampotherstories_mulescuir_zpseaced456.jpg
Robe Heimstone (été 2013) - Chaussures & Other Stories - Sac acheté en Argentine - Bracelet Gas Bijoux - Bagues fines Etsy et Scarabée Cécile Pic -

26.8.14

L'eau de la peau

 photo uriage-concours-solaire-eaudelapeau_zpsb147065a.jpg Vous me connaissez, je suis plutôt accro à la crème et aux produits solaires. Cette petite manie dure depuis des années (depuis après ma phase espagnole huile d'olive et citron peut-être) (Ne dites rien, je sais, ce que vous allez dire) (mais j'étais très, très bronzée). 
Pourquoi une telle obsession ? Sans aucun doute parce que la crème solaire c'est synonyme de vacances et de plage, aussi car il n'y a rien de plus laid qu'un coup de soleil... et aussi rien de plus dangereux. J'ai une peau peau de blonde qui bronze mais qui reste quand même très fragile. Et dans ma famille de bruns aux yeux clairs et à la peau mate (hello, le vilain petit canard), ils ont toujours fait très attention.
Bref, un peu comme les surfs sprays, je collection les tubes de crème solaire (la rumeur dit que j'en ai pour chaque partie du corps et environ chaque heure d'exposition). J'ai une préférence pour les huiles et leur effet satiné et pour le visage : toujours de l'écran total.
Uriage fait partie des marques que j'aime particulièrement et qui reste pour moi synonyme de qualité et de respect de la peau. 
La marque a repéré ma petite manie solaire et m'a envoyé un kit spécial été avec quelques indispensables. Un lait protecteur SPF50+, une brume apaisante après-solaire, à la texture ultra-légère et au parfum sensationnel, ainsi qu'une eau thermale (que j'utilise au quotidien pour me rafraîchir le visage matin et soir après m'être démaquillée ainsi que pour humidifier mon BeautyBlender).  photo uriage-solaire-eaudelapeau_zpscf86ffef.jpg
Même si clairement aujourd'hui on est loin de l'esprit petites robes et maillots de bains (soleil reviens !), je sais aussi que beaucoup d'entre vous ne sont pas encore parties en vacances. L'expérience nous dit également que septembre est le mois de l'été indien en France. Je vous donne alors l'occasion de remporter à votre tour ce même kit solaire.
Pour cela, je vais vous demander, une fois n'est pas coutume, de liker la page Facebook du blog et de laisser un commentaire ici avant vendredi soir (le 29) 23h59.
Bonne chance  à toutes et faites que le soleil revienne vite ! 

24.8.14

Run Paris Run

 photo 1-Paris-courir-lutherking_zpsd94dd4f3.jpg Dans un peu moins de 2 mois maintenant, je cours les 20 km de Paris.
Un challenge que j'aurais souhaité réaliser un peu plus tôt dans l'année mais blessée au pied pendant plus de 3 mois, j'ai du revoir mes objectifs de semi-marathon avant l'été.
J'ai commencé la préparation il y a quelques jours. Rien que le mot me file la pression, la distance mal aux jambes, et il ne fait aucun doute que je doive m'alléger des pesants kilos (pléonasme) pris ces 10 derniers mois. J'ai trouvé un programme d'entrainement évolutif et pas trop contraignant sur le site de Kalenji : 3 sessions par semaine sur 8 semaines. J'en suis à la séance 5... dont 3 faites en Bretagne où j'ai passé le long week-end du 15 août.
Ma plus grande contrainte étant en fait de m'entraîner à Paris, cette grande ville agitée, pleine de routes pas terminées, de côtes infranchissables (je vis dans le 18ème) et de Monsieurs aux réactions un peu bizarres lorsqu'ils croisent une fille baskets aux pieds (je demande celui qui se colle à toi aux feux rouges !)
J'avais bien trouvé un stade près de chez moi, pas vraiment le cadre idéal mais qui m'évitait les côtes infranchissables et m'éloignait des Monsieurs bizarres (je demande celui qui t'attrape le bras quand il te croise).
Et puis comme j'ai la patience d'un enfant de 6 mois lorsqu'il a faim et a fait tomber sa tétine devant un feu rouge qui s'éternise (je crains un jour de me faire renverser par une voiture), il me fallait vite trouver un endroit où il n'y avait ni feux de signalisation, ni côtes qui montent trop et Monsieurs bizarres (je demande celui qui susurre à l'oreille des mots que je préférerais taire), sous peine de me voir arrêter net toute tentative de kilomètres.
 photo 2-Paris-courir-lutherking_zpsab91cc30.jpg  photo 3-Paris-courir-lutherking_zps5210ceb0.jpg  photo 4-Paris-courir-lutherking_zpsee4841dd.jpg Et puis un dimanche matin (ce dimanche où j'ai réalisé que le stade où je m'entraînais d'habitude était fermé jusqu'à la fin du mois de septembre), j'ai continué tout droit, descendu, descendu sans m'arrêter aux feux rouges (et manquer de me faire renverser par un vélo) et je suis arrivée près du parc Martin Luther King à la frontière du 18ème et du 17ème. Noémi m'en avait déjà parlé, j'y étais passée une fois alors qu'il y avait des grues et des tracto-pelles un peu partout. C'était il y'a 4 mois.
Entre temps, les tracto-pelles sont partis et visiblement d'autres éléments ont été rajoutés pour former un espace beaucoup trop joli entre jardin japonais et skate park (courir entourée de skateurs, ma définition du paradis. En fait courir à côté de la mer avec des surfeurs à l'eau d'un côté, des skateurs sur le bitume de l'autre, serait ma définition exacte du paradis).
Le parcours est pas franchement linéaire et a des airs de joyeux labyrinthes dans lequel on slalome entre les canards et les badauds(c'est toujours mieux qu'entre les monsieurs bizarres), traverse un ponton entouré de hautes branches pour arriver sur un petit chemin isolé; mais si l'on choisit de prendre un croisement plus tôt, ce sont des tas de petites fleurs qu'on peut voir sur une centaine de mètres avant de revenir sur une longue et large ligne droite couverte par de hauts arbres. C'est très agréable et c'est très différent des autres espaces que je connaissais, et bien que ce soit à Paris, l'évasion est (presque) garantie ! 
 photo 6-Paris-courir-lutherking_zps4f49fbd1.jpg  photo 5-Paris-courir-lutherking-skate_zps5ea07c7a.jpg  photo 7-Paris-courir-lutherking_zps96e100c4.jpg  photo 8-Paris-courir-lutherking_zps00c49e6a.jpg
Et vous, où est-ce que vous courez à Paris ?

D'ailleurs coureuses de Paris ou d'ailleurs, j'ai créé la #FrenchiRunningCrew dans le cadre du Summer Challenge avec Nike. On est quelques copines à le faire, il reste quelques places donc si ça vous dit de participer à ce challenge avec moi, faites-le moi savoir.